• camillesenard

HIVER ET IMMUNITE : COMMENT BOOSTER SON SYSTEME IMMUNITAIRE AVEC LA NATUROPATHIE ?


PASSER L’HIVER EN TOUTE SERENITE, PRENDRE SOIN DE SON SYSTEME IMMUNITAIRE

Voici quelques idées et pistes de réffexions pour que votre hiver soit plus doux et non synonyme de fatigue physique et de grisaille mentale.



Voici un principe naturopathique que je vous livre ici : La maladie ne peut s’installer que sur un terrain favorable.

Est-ce le moustique qui engendre le marécage ou l’inverse ?


Les grands ennemis du système immunitaire :


*Une mauvaise alimentation

Va entrainer à coup sûr un déséquilibre à terme de votre sphère digestive et intestinale.

*une flore intestinale déséquilibrée ou dysbiose intestinale

*sédentarité

*stress et peurs


Pour y remédier :

Alimentation


Choisir une alimentation non industrielle.


Bannissez au maximum de votre alimentation tout ce qui est industriel, sucres raffinés.

Alimentation variée avec une bonne place aux fruits et légumes cuits et crus.

Les fruits sont le carburants de l'organisme, le sucre dont nous avons besoin pour avoir de l'énergie disponible. Les légumes, crus et/ou sou forme de jus permettent au corps de se reminéraliser.

Alors je rajouterai l'importance de la question : Quelle place faites vous aux fruits et légumes crus ?


Malgré les meilleurs efforts pour "faire bien", la qualité nutritionnelle de nos aliments d'aujourd'hui ne sont aussi qualitatifs qu'eux ceux d'il y a encore quelques années. Alors, parfois, une supplémentation en vit D, vit C, zinc et magnésium, n'est pas superflus !

Les excitants comme café, thé, alcool, etc…sont à beaucoup modérer également car ils fatiguent et épuise l’organisme à terme.

Les organes de digestion, le foie ont besoin de chaleur (prise en charge par les poumons l’hiver) : ne pas hésitez à finir son repas par une soupe ou mettre une bouillotte chose sur le ventre après le repas.

Boire de l’eau chaude plusieurs fois par jour entre les repas aide à la régénération des organes internes de l’organisme.

Une flore intestinale déséquilibrée ou dysbiose intestinale


Il est tout d’abord très important voire primordial de renforcer et protéger sa flore intestinale. Environ 70 % du système immunitaire (cellules immunitaire) proviennent de notre intestin. Il est donc le premier organe immunitaire de notre organisme. Pour cela, veillez à avoir une bonne alimentation, saine et équilibrée en optant pour des produits simples et de saison.

Le microbiote a besoin de suffisamment de fibres, micro-nutriments et oligo-éléments.


On peut également, à l’entrée de l’hiver, opter pour une cure de probiotiques (en compléments alimentaires) afin de soutenir notre microbiote.

Sédentarité


Pratiquer une activité physique régulière et oxygénation.

La sédentarité engendre un manque d’oxygénation, et des humeurs non brassées.


Une activité sportive stimule le système immunitaire et réduit le risque d’infections respiratoires. Faire du sport agit sur le bien-être de votre corps mais aussi de votre mental, il purifie votre esprit et libère les tensions nerveuses


La respiration, l’oxygénation a une grande importance également sur le bon fonctionnement des organes.

Cf article "L'art de bien respirer"

Le stress


Le Système Immunitaire est influencé par le stress

Le stress fait s’effondrer le système immunitaire.

La défense immunitaire est une réponse au stress. Le système immunitaire est aussi lié à notre état d’esprit.


Pour lutter contre le stress


-Bain chaud, plus douche fraîche et onction géranium rosat qui agit sur le système nerveux et favorise un sommeil récupérateur.


-Se libérer des tensions, des conflits internes et extérieurs

Trouver un moyen d’exprimer ses émotions.

Le stress est un signal d’alarme.


-Se faire plaisir et redonner une place au rire :

En effet, le rire modifie positivement toutes nos données biologiques.


-Relaxation, meditation,

La première des relaxation : le sommeil


Pendant les heures de sommeil, le corps digère, élimine, restaure, recharge etc…

Dormir permet aussi à votre cerveau de secréter des hormones aidant le système immunitaire à lutter contre les infections virales et bactériennes. Prêtez attention à la qualité de votre sommeil en évitant les boissons excitantes, les écrans lumineux avant de dormir et la pratique d’une activité sportive trop tardive.

Nb : 4h de sommeil en moins baissent de 30% l’activité des Natural Killer, catégories de lymphocytes spécialisées dans le destruction des cellules anormales.


Sur un corps complètement relâché, aucune émotion ne peut prendre.

Donc : grand air, relaxation, yoga, respiration, oxygénation, méditation, jardinage, écouter de la musique, RIRE.

Alors voici une petite huile détente :

3CS HV millepertuis

7 gttes HE lavande

5 gttes HE orange douce

3 gttes HE marjolaine

Compléments alimentaires


Vit C

La carence en vitamine C figure parmi les causes de l’affaiblissement du système immunitaire. Puisqu’elle n’est pas synthétisée par l’organisme, elle doit être apportée par l’alimentation. Une supplémentation en acérola permet d’apporter à l’organisme de la vitamine C entièrement naturelle.


Champignons

Le shitaké et le maïtaké sont de puissants champignons immunostimulants. Ils nous aident à nous adapter aux stress psychologiques et environnementaux, à renforcer notre système immunitaire, à combattre les attaques de germes et à mieux résister aux épidémies pendant la mauvaise saison.


Vit D

La vitamine D contribue au fonctionnement normal du système immunitaire.

Prise par petite dose chaque jour est mieux que une dose en une fois.

Pépin pamplemousse naturellement riche en bioflavonoïdes et en vitamine C. Il a des effets bénéfiques sur les défenses naturelles, favorise la résistance de l’organisme et aide à combattre les refroidissements.


Zinc et magnésium

Zinc

Cofacteur dans plus de 200 systèmes enzymatiques, il est essentiel au maintien de l’immunité humorale et cellulaire.

Aliments : huitres, germe de blé, shiitaké, graines de courge, lentilles …

Idealement cure de un a deux mois avant l’hiver pour éviter les carences.

Faire dosage prise de sang possible.

Magnésium stimule la phagocytose (action de digestion et élimination des agents pathogènes), action dans la bonne synthèses anticorps, c’est un stimulant du SI.

Aliments : sardines à l’huiles, fruits oléagineux, fruits de mer, légumes verts et légumes secs ( et chocolat 70%)

Penser au Plasma marin


René Quinton (1866-1925) était un physiologiste et biologiste qui a découvert au début du XXème siècle le plasma marin que l’on surnomme également plasma de Quinton ou encore eau de Quinton. Les protocoles de traitement de l’eau de mer qu’il a mis au point ont permis d’utiliser ce plasma marin à des fins thérapeutiques.

QUELS SONT LES BIENFAITS DU PLASMA MARIN ?

Le plasma marin est particulièrement intéressant dans la mesure où il contient tous les oligo-éléments dont nous avons besoin. De plus, les oligo-éléments présents dans l’eau de mer sont directement assimilables. Ils n’ont donc pas besoin de transporteurs comme des picolinates, des glycinates ou autres, et ce quel que soit notre degré d’énergie ou l’état de notre paroi intestinale.

De par sa grande richesse en minéraux et oligo-éléments, son champ d’application est très large cependant, le plasma marin est plus couramment utilisé pour revitaliser l’organisme notamment en cas de fatigue psychique ou physique, surmenage, convalescence ou encore déminéralisation. En effet, le magnésium contribue par exemple à réduire la fatigue, aide à maintenir l'équilibre électrolytique et participe au bon fonctionnement du métabolisme énergétique. Il contribue aussi au fonctionnement normal du système nerveux et à des fonctions psychologiques normales. Le zinc contribue à un métabolisme acido-basique normal.

Enfin, le plasma marin contribue à une digestion normale grâce au chlorure (notamment par le biais de la production d'acide chlorhydrique dans l'estomac).

Attention, non recommandé en cas d’hypertension

Spiruline : fer, magnesium et selenium

Effets également sur l’immunité

Huiles essentielles : Ravinsara (4 gouttes pures, 3 fois par jour sur la voute plantaire) ou a diffuser pour assainir la pièce, pin sylvestre (anti septique respiratoire, neurotonique, anti infectieuse …) anti septique aérien.

Dans le bain après une rude journée.

Cette huile aide à retrouver cette qualité d’énergie qui porte lorsqu’on accepte les difficultés, les situations difficiles, que l’on sort de la lassitude et des états ou le doute nous habite.

Plantes : thym, romarin, cannelle, gingembre, échinacée, plantain, astragale, calendula, matricaire.

Ex échinacée sous forme teinture mère pendant les premières semaines de froid.


J'espère que ces quelques conseils vont pouvoir vous aider à embrasser l'hiver en toute sérénité !


Avec bienveillance, Camille.


8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout