Archive mensuelle mars 2019

ParCamille SENARD

Le témoignage de D.

« Après une période professionnelle et personnelle très compliquée, j’ai ajouté aux problèmes psychologiques des problèmes physiques liés à une mauvaise alimentation et à des conditions de stress qui m’ont conduit à un surpoids handicapant et générateur d’un mal-être.

Autrefois de nature très sportive, (j’enchaînais des footings de 18 à 20 km tous les week-ends), je me suis retrouvé cloué à la maison, incapable de courir avec des genoux détruits par le surpoids.

Camille m’a aidé à retrouver la forme et à reprendre une alimentation saine et équilibrée qui m’a permis de retrouver un poids de forme en perdant 10KG en l’espace de 3 mois, mais surtout en ne les reprenant pas, le tout sans passer par une diète insupportable, mais au contraire en retrouvant un plaisir de passer à table, mais avec des aliments plus sains. L’ajout de compléments alimentaires que Camille m’a recommandé m’a permis en outre de retrouver un système digestif beaucoup plus stable et d’oublier des moments de digestion difficile qui avaient tendance à troubler mon sommeil et à provoquer des crises de somnolence après les repas. »

Merci D. pour ce témoignage.

En effet l’alimentation, même si elle ne résout pas tout, peut beaucoup de choses à l’égard de notre bien être physique et par ricochet psychologique. Se sentir bien dans son corps, avec plus d’énergie est un des garants de notre sérénité psychologique.

 

ParCamille SENARD

Les hormones de l’appétit

LE SYSTEME HORMONAL : LES HORMONES DE L’APPETIT

 

En ce jour de neige, je continue sur ma lancée et vous livre quelques informations supplémentaires sur le système hormonal. J’avais envie de vous parler de notre appétit ! Il est parfois difficile pour certains de le réguler, dans un sens ou dans un autre d’ailleurs. Pendant que certains luttent contre le grignotage et les envies de sucre, d’autres, en revanche, se demandent bien quand est-ce qu’ils auront faim et se forcent à manger. Le contrôle et la régulation de l’appétit … « tout ça, c’est une question de volonté !» affirmeront ceux qui n’ont aucun problème avec l’alimentation. Et bien non, « tout ça, c’est aussi une question d’hormones ! »

En effet, nous avons ce que nous allons appeler des « hormones de l’appétit ». Elles sont là pour réguler, ouvrir ou donner l’information du sentiment de satiété au corps et au cerveau.

Je nomme donc au rang de ces hormones de l’appétit :

-la leptine pour une régulation de l’appétit

-la sérotonine pour une diminution de la faim

-l’insuline pour la régulation du taux de sucre dans le sang

-la ghréline qui stimule l’appétit

-le cortisol qui favorise le stockage des graisses

Je vous propose un petit tour d’horizon de ces cinq hormones :

La leptine a pour rôle de maintenir l’équilibre entre le poids du corps en fonction des dépenses d’énergie. Par conséquent, quand la masse adipeuse (réserve de graisse) augmente, le taux circulant de leptine s’élève et diminue la sensation de faim. En revanche quand les réserves diminuent, la production de leptine baisse et favorise le besoin de manger. Des taux trop bas en permanence (en cas de régime à répétition par exemple) forcent l’organisme à manger sans cesse parce qu’il se sent en permanence affamé.

La sérotonine agit comme un neurotransmetteur hormonal sur l’appétit, mais aussi sur l’humeur, la satiété, le sommeil, le stress… Autrement dit, si je manque de sérotonine, je suis de mauvaise humeur, je dors mal et j’ai tout le temps faim ! Mais quels sont alors les besoins de la sérotonine pour qu’elle délivre le bon message ? Et bien il faut deux ingrédients essentiels : des glucides et des protéines. En effet, une carence en sucre et en protéines provoquent un dérèglement de cette hormone qui se traduit physiquement par un état anxieux, de l’irritabilité, de l’insomnie et un goût excessif pour le  sucre, surtout en fin de journée. Alors si vous sentez que votre sensation de faim augmente anormalement ou que vous avez des envies irrépressibles de sucre, c’est peut être que votre taux de sérotonine est bas. Notez que la mauvaise assimilation intestinale diminue le taux de sérotonine.

La ghréline est produite dans l’estomac. Sa fonction est d’agir au niveau du cerveau pour stimuler l’appétit et favoriser la prise de nourriture. Son taux augmente donc naturellement avant le repas et diminue à la sortie de celui-ci (à vrai dire, la diminution de son taux s’observe dès la première bouchée). Elle est donc importante dans la gestion du poids. Sa mauvaise régulation peut entraîner une prise de poids à long terme.

L’insuline est un régulateur du taux de sucre dans le sang. C’est aussi une hormone de stockage des graisses sécrétées par le pancréas après l’ingestion de glucides, pour permettre l’utilisation du glucose par les cellules et être métabolisées en énergie. Son rôle, en tant que messager, est de transporter et de stocker le sucre pour éviter qu’il ne reste trop longtemps dans le sang. La production d’insuline est donc maintenue tant que la glycémie est élevée. L’excès de cette hormone se traduit inévitablement par une augmentation de la masse grasse. Pour résumer, le sucre est métabolisé en énergie, mais lorsqu’il y a trop de sucre par rapport à la demande en énergie, alors ce sucre est stocké par l’organisme sous forme de graisses.

Le Cortisol quant à lui, est une hormone de stress, c’est-à-dire qu’il est sécrété lorsque l’organisme subit un stress, réel ou ressenti. La stimulation de cortisol engendre la sensation de faim. Mais si le cortisol est stimulé en permanence, un message veillant au stockage de graisse est délivré. Ceci impliquera un dérèglement de l’insuline et par effet domino un déséquilibre de la sérotonine et on arrive aux fameuses envies de grignotages !!

Notez pour conclure que l’activité physique est un grand allié dans ce domaine de l’appétit, il va agir en tant que régulateur sur la sensation de faim (notamment en faisant augmenter le taux de sérotonine) mais également sur le stress. Je ne saurais que trop insister sur l’importance d’intégrer dans votre quotidien, du temps pour pratiquer une activité physique.

Si cela vous intéresse, je vous proposerai peut-être un billet sur les bienfaits de l’activité physique et comment l’insérer dans votre quotidien.

Je vous souhaite une très belle journée et n’hésitez pas à m’envoyer vos commentaires ou les sujets sur lesquels vous souhaiteriez que j’écrive.