Archive mensuelle décembre 2017

ParCamille SENARD

Comme un mercredi…

 

Comme un mercredi…

Le mercredi dans la vie d’une maman qui ne travaille pas ce jour-là est un jour « noir » le plus souvent ( je ne voudrais pas non plus généraliser et tire mon chapeau aux mamans wonderwomen qui sont impeccables en toutes circonstances, qui réussissent à appliquer l’éduction positive à la lettre et qui sont toujours zen et de bonne humeur). C’est une des journées les plus fatigantes de la semaine, en tout cas, pour moi, c’est le cas. Car en plus d’être maman, vous êtes aussi le plus souvent chauffeur de taxi une grande partie de la journée, conduisant vos loulous à leurs activités. Vous courrez dans tous les sens et si vous avez les malheurs de ne pas être organisée ou qu’un rendez-vous surprise décide de s’immiscer dans votre journée, là c’est la fin de haricots ! Le soir vous vous couchez avant les enfants, totalement éreintée, livide, aphone et azimutée.

J’ai décidé de remédier à ce syndrome du « black Wednesday ». Pour cela, j’ai testé plusieurs choses, je les ai même le plus souvent combinées :

PS : Avant d’étayer mon propos, je tiens à bien poser le cadre, j’ai quatre enfants : 12, 9, 5 et 5 mois….Donc première chose à faire, est de vous mettre dans ma peau, une bonne visualisation de quelques minutes vous transportera dans l’euphorie de vous dire que vous avez vraiment bien fait de ne pas avoir eu autant d’enfants ! Et vos mercredis vous paraitront du pain bénit ! Profitez-en à fond ! (je plaisante bien sûre ! j’adore mes enfants et la vie de famille version XL à un coté très sympa….sauf le mercredi !) Pour les mamans qui ont comme moi trois ou quatre enfants ou plus, je suis sûre qu’un petit rictus se dessine déjà sur leurs lèvres…

Revenons à nos moutons :

1 « Quoiqu’il arrive positiver ». Je crois que c’est la règle incontournable pour passer un « black Wednesday » en toute décontraction.

Je dirai même qu’il pourrait faire l’objet d’un 5ème accord toltèque ou l’avant-propos pour réussir à appliquer les 4 autres accords pendant cette journée du mercredi.*

La bonne humeur est pour moi l’ingrédient magique qui fera de cette journée on ne peut plus intense, un souvenir impérissable et merveilleux !!! (Et oui je vous assure c’est possible !)

Plus concrètement :

2 Inviter des amis, cousins, cousines etc… (un seul à la fois bien entendu !) ça met du Bazard dans la maison, mais cela vous permet de souffler un peu, prendre un peu le calme au milieu du tourbillon ambiant. Car même si le volume sonore est un peu plus fort que d’habitude, vous échapper aux complaintes des « je m’ennuie, je peux regarder la télé etc…. ».  Les enfants jouent ensembles et s’occupent de manière autonome.

3 Avoir un bébé qui dort plus qu’une demi-heure dans la journée : bon bah, ca, on a de la chance ou on en n’a pas ! Personnellement, je préfère ne pas aborder ce sujet maintenant …

4 Le concept de garde alternée… ah, sacré concept, qui a ses avantages et tous les inconvénients qui vont avec (je n’entrerais pas dans le détail du sujet). Mais pour le mercredi, avoir un enfant en moins une semaine sur deux, c’est plutôt appréciable ! Une idée à creuser…

5 déléguer et covoiturer ! Ça c’est une vraie astuce pour le mercredi qui vous permettra de gagner un ou deux trajets sur votre journée, c’est précieux !

6 Respirer …. Oui la respiration peut être d’un grand secours pendant cette journée que je qualifierai de « Marathon ». La respiration pour tenir le rythme, mais surtout pour rester calme lorsque vous sentez que votre sang froid est dangereusement en train de se réchauffer au vue du comportement plutôt animal de vos enfants entre eux (je suis sûre que vous voyez bien de quoi je parle). Dans ce cas donc, quelques respirations en conscience vous évitera très certainement de crier à corps perdus, de vous déchaîner dans des hurlements totalement démesurés et inutiles et vous donnant l’allure d’une folle de Chaillot hystérique, sortie de l’asile (j’exagère à peine !)**

Bon, si la respiration ne fonctionne pas avec vous, mais j’en serai étonnée, il vous reste toujours les pastilles contre l’extinction de voix et le petit grain bigaradier pour calmer vos nerfs. ***

7 Quand arrive enfin le soir et que tous vos marmots dorment comme des anges, chacun dans leur lit (je ne m’étendrai pas dans ce billet sur les rituels de coucher et d’endormissements des petits…), prenez un temps pour noter trois choses positives que vous avez vécu ou ressenti pendant votre journée.

 

Et voilà, après tout ça, je vous assure que vous ne verrez plus vos mercredis de la même façon, vous allez les aimer ! Et ce qui est vraiment sympa, c’est que vous allez pouvoir vous entrainer, tester, car le « black Wednesday » sera de retour chez vous chaque semaine !!

 

*Les quatre accords toltèques écrit par Don Miguel RUIZ est une mine pour entraîner votre mental positif, pour l’estime de soi etc… c’est vraiment un livre que je recommande et dont les principes peuvent être appliqués dans toutes les situations quotidiennes et plus exceptionnelles de notre vie.

Les quatre accords sont : que ta parole soit impeccable/ quoiqu’il arrive n’en faites pas une affaire personnelle /ne faites pas de supposition / faites toujours de votre mieux.

** Un exercice simple de respiration consciente : J’inspire sur 4 temps, j’expire sur 4 temps, je reste poumons vides sur 4 temps, et je recommence 3 fois

*** L’huile essentielle de petit grain bigaradier est entre autre relaxante, sédative et anti-dépressive. Elle est indiquée en cas de stress et de fatigue mentale. Pour l’épuisement nerveux, l’huile essentielle de pin sylvestre est également indiquée. N’oubliez pas de demander conseil à un professionnel pour l’utilisation des huiles essentielles.